Example Letter

Jane Smith

Owner, Jane’s Airsoft Store

123 Main St, Montréal QC

H4X 1A1

28 March 2021

 

The Honourable Mary Ng, MP

House of Commons

Ottawa, Ontario

Canada

K1A 0A6



 

Dear Minister Ng:


 

My name is Jane Smith, and I am the owner of Jane’s Airsoft Store in Montréal Québec. We have been operating for 10 years and I employ 4 full time staff. I am writing because Bill C-21 has already had a devastating effect on us and will cause us to shut down if it is not retracted.

 

Bill C-21 as written would prohibit the import, sale and transfer of the vast majority of Airsoft toys. In effect it would be a complete ban on the sport of Airsoft. I was absolutely shocked to learn about Bill C-21 through social media, having never heard of any consultation from any of our friends in the airsoft industry. 

 

Over the past month I have seen a 60% drop in my retail sales, and I have been receiving numerous questions from my customers including whether the airsoft toys they already own will be made illegal. The Canada Border Services Agency is currently refusing to release an import shipment I have ordered worth $20,000 pending this legislation. 

 

The previous year was already challenging for my business. COVID-19 forced the closure of my retail store for many weeks, and limitations on public gatherings prevented Airsoft events in my area, which decreased my sales dramatically. I have already had to lay off one staff member and decrease hours for the other three.

 

The Liberal government’s treatment of my business, our industry, and our sports community is completely unacceptable. The government has demonstrated not only a lack of understanding about our sport and industry but also appears to be unwilling to consult with us. 

 

My business is in Québec and we already conduct ID checks to ensure customers are 18+ and I have trained my staff to converse with all new customers and be vigilant to ensure that our toys are not purchased for malicious purposes. We take our responsibility to protect the public and our sport very seriously, and we have on occasion exercised our discretion and refused to sell to customers we deemed potentially suspicious. No one from the government has ever asked me about the safety measures we currently use or what could be improved. 

 

In order for my business to survive I need Bill C-21 to be withdrawn.  Our industry and small businesses, the national community organization, ASIC - ‘Airsoft In Canada’,  the provincial representative FSAQ - ‘Fédération Sportive d'Airsoft du Québec’ and our community at large must first be meaningfully consulted before any future legislation is proposed that could impact our sport. 

 

Thank you for your time.


 

Sincerely


 

__________________

 

Jane Smith

 

514-555-1234





 

Exemple de Lettre

Jane Smith

Propriétaire, Jane’s Airsoft Store

123 Main St, Montréal QC

H4X 1A1

28 Mars, 2021

 

L'Honorable Mary Ng, Députée

Chambre des Communes

Ottawa, Ontario

Canada

K1A 0A6



 

Cher Ministre Ng:


 

Je m'appelle Jane Smith et je suis propriétaire du Jane’s Airsoft Store à Montréal, Québec. Nous opérons depuis 10 ans et j'emploie 4 personnes à plein temps. Je vous écris car le projet de loi C-21 a déjà eu un effet dévastateur sur nous et nous fera fermer s'il n'est pas retiré.

 

Le projet de loi C-21 tel qu'il est rédigé interdira l'importation, la vente et le transfert de la grande majorité des jouets Airsoft. En effet, ce serait une interdiction complète du sport de l'Airsoft. J'ai été absolument choquée d'apprendre l'existence du projet de loi C-21 par le biais des médias sociaux, n'ayant jamais entendu parler de consultation d'aucun de nos amis de l'industrie de l'airsoft.

 

Au cours du mois dernier, j'ai constaté une baisse de 60% de mes ventes au détail et j'ai reçu de nombreuses questions de la part de mes clients, notamment si les jouets d'airsoft qu'ils possèdent déjà seront rendus illégaux. L'Agence des services frontaliers du Canada refuse actuellement de dédouaner une cargaison d'importation que j'ai commandée d'une valeur de 20 000 $ en attendant l'adoption de cette loi.

 

L'année précédente était déjà difficile pour mon entreprise. COVID-19 a forcé la fermeture de mon magasin de détail pendant de nombreuses semaines, et les limitations sur les rassemblements publics ont empêché les événements d’Airsoft dans ma région, ce qui a considérablement diminué mes ventes. J'ai déjà dû licencier un membre du personnel et réduire les heures pour les trois autres.



 

La façon dont le gouvernement libéral traite mon entreprise, notre industrie et notre communauté sportive est tout à fait inacceptable. Le gouvernement a démontré non seulement un manque de compréhension de notre sport et de notre industrie, mais il semble également ne pas vouloir nous consulter.

 

Mon entreprise est au Québec et nous effectuons déjà des vérifications d'identité pour nous assurer que les clients ont plus de 18 ans et j'ai formé mon personnel pour converser avec tous les nouveaux clients et  d’être vigilant pour s'assurer que nos jouets ne sont pas achetés à des fins malveillantes. Nous prenons notre responsabilité de protéger le public et notre sport très au sérieux, et nous avons parfois exercé notre discrétion et refusé de vendre à des clients que nous jugions potentiellement suspects. Personne du gouvernement ne m'a jamais posé de questions sur les mesures de sécurité que nous utilisons actuellement ou sur ce qui pourrait être amélioré.

 

Pour que mon entreprise puisse survivre, j'ai besoin du retrait du projet de loi C-21, et j'exige que notre industrie soit d'abord consultée avant toute proposition de loi future susceptible d'avoir une incidence sur mon sport. Notre communauté et nos petites entreprises, l’organisation nationale, ASIC - «Airsoft au Canada», ainsi que notre FSAQ provinciale - «Fédération Sportive d’Airsoft du Québec», doivent être consultées pleinement et de manière significative.

 

Merci pour votre temps.




 

Sincèrement


 

__________________

 

Jane Smith

 

514-555-1234